Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Images photos plongee Avec ses images aériennes, terrestres et sous-marines de voyages, le but de ce site est de vous faire découvrir la variété de la faune et de la flore et la beauté des paysages. Ces photos ne sont pas toutes «techniquement» parfaites, mais je m’attache d’abord à saisir l’opportunité et l’instantané. La diversité extraordinaire de la nature est un vrai régal pour les yeux, alors bon visionnage !Photography and scuba diving in the Indian and Atlantic Ocean.

Vidéo d’un dugong, un mammifère marin de l'ordre des siréniens

Yvon Gildas(;)o

 

 

Le dugong (Dugong dugon) est une espèce de mammifère marin au corps fuselé, vivant sur les littoraux de l'océan Indien et de l'océan Pacifique ouest. Il constitue, avec les trois espèces de lamantins, l'ordre des siréniens. C'est la seule espèce du genre Dugong.

2007-01-11-dugong--13-.jpg

Classification classique :

Règne;Animalia, Embranchement;Chordata, Classe;Mammalia, Ordre;Sirenia, Famille; Dugongidae, Genre;Dugong Lacépède, 1799

Nom binominal: Dugong dugon Müller, 1776                Statut de conservation IUCN : Vulnérable

 

Morphologie

Ce mammifère, caractérisé par une dent allongée à l'avant de la face, mesure 3 à 4 mètres et peut atteindre 900 kg.

 

La nageoire caudale du dugong, contrairement à celle du lamantin, en forme de palette arrondie, est de forme triangulaire et présente un sillon médian. Elle ressemble en cela à la queue des cétacés.

 

 Vie sociale ; L'animal vit seul ou en petits groupes.

 Nourriture ; Ces animaux sont herbivores, et broutent la végétation se trouvant sur les fonds peu profonds et généralement très près des côtes où ils vivent. Un adulte a besoin d'une quarantaine de kilogrammes de nourriture chaque jour.

2007-01-11-dugong--7-.jpg

La fiche détaillé sur :

http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=1277

 

-----------        Merci à Daniel Budet pour ses  photos et vidéo @ http://www.nyamba-club.com/

 

Pour une information détaillée sur le dugong à Mayotte, je vous conseille la lecture de cette étude :

« Le dugong (Dugong dugon, Müller 1776) autour de l’île de Mayotte (Océan Indien occidental) : bilan récent des connaissances acquises et préconisations pour sa conservation Septembre 2003 »

Chiquez sur le lien :

 http://etic.univ-reunion.fr/get/images/Mayotte/mayotte_bilan%20dugong.pdf

 

 

Menaces et protection ; Plus encore que le lamantin, qui appartient au même ordre des siréniens, cette espèce est menacée. Elle est fréquemment blessée par les hélices des embarcations à moteur et parfois chassée pour sa viande. Ses habitats côtiers sont en réduction, en particulier du fait du tourisme, de la pollution et de l'urbanisation des côtes.

2007-01-11-dugong.jpg

Le taux de reproduction est bas — un petit tous les quatre ou cinq ans — et la maturité sexuelle tardive : vers 10 ans.

Les populations mondiales sont en chute rapide.

"On ne connaît pas de façon extrêmement précise la population globale des dugongs, mais quelques pays disposent de chiffres fiables : il en resterait environ 70 000 dans le Nord de l’Australie et 6000 dans le golfe Persique, les deux seules régions du monde, au dire des spécialistes, où l’espèce a de véritables chances de survie à moyen terme. Ailleurs, ils ne se comptent que par petites populations résiduelles, une centaine au Mozambique, une cinquantaine au Kenya par exemple, quelques dizaines en Malaisie (ces chiffres sont incertains). Il est considéré aujourd’hui comme le mammifère marin le plus menacé, et dans de nombreux pays, comme les Maldives ou l’île Maurice, le dugong n’est déjà plus qu’un souvenir."

Le dugong a aussi peuplé la Méditerranée dans des temps reculés, bien qu'aucun individu n'y évolue actuellement, peut être à cause d'une chasse excessive de la part de l'homme.

L'animal est officiellement intégralement protégé, et placé en annexe 1 de la CITES.

Le dugong n'a pas toujours été le seul représentant de sa famille. Il y a également eu une autre espèce de dugongidés, mais elle a malheureusement disparu au XVIIIe siècle, exterminée par l'homme quelques années après sa découverte : Hydrodamalis gigas ou rhytine de Steller, qui mesurait environ 7 à 8 mètres de long.

2007-01-11-dugong--15-.jpg

A Mayotte il ne reste plus que quelques spécimens de Dugong. Avec un peu de chance ils sont observables dans la passe en S, au dessus des récifs de la barrière de corail. Ils viennent se nourrir des plantes marines qu’ils consomment préférentiellement, à savoir les phanérogames de la famille des Potamogetonaceae et des Hydrocharitaceae.

Au mois de janvier 2009, un spécimen jeune de taille beaucoup plus modeste a été aperçu  près de la bouée n°6.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dugong

 

link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires