Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Images photos plongee Avec ses images aériennes, terrestres et sous-marines de voyages, le but de ce site est de vous faire découvrir la variété de la faune et de la flore et la beauté des paysages. Ces photos ne sont pas toutes «techniquement» parfaites, mais je m’attache d’abord à saisir l’opportunité et l’instantané. La diversité extraordinaire de la nature est un vrai régal pour les yeux, alors bon visionnage !Photography and scuba diving in the Indian and Atlantic Ocean.

Plongée sous marine, en profonde à – 60 m, au milieu de la passe en S

Y. GILDAS(;)o

2010-05-22 (76)

-          60 m, la limite autorisée pour une plongée sous marine en bouteille à l’air (sans mélange) !

2010-05-22 (81)

-          Et bien que voit-on au fond de la passe en S ? Tout d’abords, ca dépend d’ou l’on part !

2010-05-22 (86)

-          Les photos de cet article sont prises lors d’une plongée effectuée à partir de la bouée n°5 de la passe en S du lagon de Mayotte.

2010-05-22 (89)

-          On ne descend pas a – 60, du jour au lendemain : il faut un entrainement progressif !

2010-05-22 (91)

-          La vision est super chouette surtout quand on est légèrement « narcosé »

 2010-05-22 (95)

Dès fois, on croit voir Casper le fantôme !!

2010-05-22 (108) casper le fantome 

La narcose à l'azote, aussi nommée ivresse des profondeurs, est due à l'excès d'azote et agit sur le système nerveux en entraînant des troubles du comportement.

Une grande partie des narcoses surviennent lors de la plongée profonde. Elle débute vers 30 mètres pour certains et devient systématique à partir de 60 mètres. La pression environnante augmentant, la pression partielle de l'azote augmente en application de la loi de Dalton. La réglementation française fixe la profondeur maximum de plongée à l'air en club et associations à 60 mètres.

La narcose entraîne des troubles du comportement qui diffèrent d'un individu à l'autre. La sensibilité par rapport à la narcose n'est pas la même pour tout le monde, ni la même d'un jour sur l'autre. Dans les effets de la narcose on peut citer :

 

    * euphorie,

    * angoisse,

    * retournement sur soi,

    * discours intérieur,

    * troubles de la vision et notamment vision à effet tunnel (le plongeur a l'impression de voir les choses au bout d'un tunnel),

    * disparition de la notion de durée,

    * sensation de dialogue intérieur, de solitude,

    * lecture répétée des instruments de plongée sans interprétation correcte

    * retard de réaction, signes répétitifs.

2010-05-22 (99)zz 

A noter que les sujets les plus sensibles peuvent ressentir les effets de la narcose dès 30/40 mètres. En revanche, à partir de 60 m, tous les plongeurs sont narcosés y compris ceux qui, à cause de cette même narcose, prétendent le contraire et ne s'en rendent pas compte.

2010-05-22 (104) 

En outre, même s'il n'est pas possible d'annihiler les effets de la narcose lors d'une plongée profonde à l'air, les plongées répétées à de grandes profondeurs permettent de les atténuer et d'en retarder la venue.

2010-05-22 (105) 

Par ailleurs, l'accoutumance obtenue au fil des plongées répétées disparait au bout de vingt à trente jours sans plongée, il faut alors se réhabituer à la profondeur, et descendre graduellement.

2010-05-22 (107)

L'organisme s'accoutume aux effets de l'azote. Des plongeurs ayant l'habitude de descendre à des profondeurs élevées voient les effets de la narcose diminuer.

Informations provenant  de : http://fr.wikipedia.org/wiki/Narcose_%C3%A0_l%27azote

Commentaires