Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Images photos plongee Avec ses images aériennes, terrestres et sous-marines de voyages, le but de ce site est de vous faire découvrir la variété de la faune et de la flore et la beauté des paysages. Ces photos ne sont pas toutes «techniquement» parfaites, mais je m’attache d’abord à saisir l’opportunité et l’instantané. La diversité extraordinaire de la nature est un vrai régal pour les yeux, alors bon visionnage !Photography and scuba diving in the Indian and Atlantic Ocean.

Mayotte : Une mission scientifique recense les crustacés

GILDAS(;)o

Du 2 au 22 novembre, une mission scientifique visant à recenser les crustacés décapodes de Mayotte est en cours.


Financée par la DAF et le ministère de l'Ecologie à 60%, et par la fondation d'entreprise Total à 40%, cette mission qui va coûter 40.000€ s'inscrit dans le cadre de l'Initiative française en faveur des récifs coralliens (Ifrecor) pour établir une connaissance précise de la biodiversité du lagon, mais aussi des crabes des mangroves.


Sous la direction de Jean-Marie Bouchard, de l'entreprise Kraken Underwater Works, cette mission est composée

de Régis Cleva, responsable de la collection des décapodes au muséum national d'histoire naturelle de Paris, Joseph Poupin, de l'école navale de Brest, l'un des grands spécialistes français en carcinologie, Jacques Dumas, vice-président de la commission nationale "Environnement et biologie" de la Fédération française d'études et de sports sous-marins (FFESSM), et Vincent Dinhut, de la société Isurus, qui a fourni une assistance pour l'échantillonnage.


 Grâce à diverses techniques de prélèvements, environ 150 espèces de crustacés ont pu être recensées par les scientifiques, tels des crabes, crevettes, galathées, bernard-l'hermite, langoustes ou cigales de mer, dont certaines sont de taille millimétrique à l'âge adulte.


Contrairement à Madagascar où des études scientifiques ont été menées depuis les années

1950, les crustacés de l'archipel des Comores sont actuellement très peu connus, d'où l'importance d'une telle mission. Tous les décapodes capturés par les chercheurs ont été photographiés puis plongés dans l'alcool pour être répertoriés.


"L'Ifrecor a besoin d'avoir ces éléments de biodiversité", explique Jean-Marie Bouchard,

"c'est un enjeu patrimonial pour Mayotte et pour l'océan Indien qui permettra d'attirer des crédits pour les études suivantes et de continuer les efforts de préservation et de conservation des espèces". Selon Régis Cleva, il y aurait plus d'un millier d'espèces de crustacés à Mayotte. Le catalogue devrait sortir d'ici un an, et une autre mission devrait avoir lieu l'année prochaine pour continuer ce travail essentiel d'inventaire de la faune carcinologique.

 

© flash-infos n°2431 du Mardi 17 novembre 2009, sauf photos.

 


Commentaires