Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Images photos plongee Avec ses images aériennes, terrestres et sous-marines de voyages, le but de ce site est de vous faire découvrir la variété de la faune et de la flore et la beauté des paysages. Ces photos ne sont pas toutes «techniquement» parfaites, mais je m’attache d’abord à saisir l’opportunité et l’instantané. La diversité extraordinaire de la nature est un vrai régal pour les yeux, alors bon visionnage !Photography and scuba diving in the Indian and Atlantic Ocean.

Destruction d’étoiles de mer de type « acanthaster planci » à Mayotte

GILDAS

Mayotte : Plus de 400 acanthasters ramassées (© pour le texte : flash-infos du Vendredi 21 novembre 2008)

35 sacs contenant entre 10 et 15 étoiles de mer de type acanthaster ont été ramassés sur le récif frangeant de M'liha, dans le nord ouest de l'île, lors de deux sorties de ramassage menées lundi et mardi derniers. A l'origine de cette opération, le club de plongée Happy Divers. Il constate, le mois dernier, plusieurs centaines de ces étoiles de mer vénéneuses et dévoreuses corail, bien trop nombreuses par rapport à la normale. Et elles ont déjà eu le temps de ravager la zone.


L'opération a donc été montée avec le GSMA, des stagiaires, deux de leurs bateauxet des moyens de la Daf. Plusieurs autres services de l'Etat comme les Affaires maritimes et de la Collectivité, ainsi que les services techniques de la mairie de M'tsangamouji ont été sollicités.


Vincent Dinhut, de la Daf, recommande de ne pas les toucher puisqu'elles sont vénéneuses et de ne pas les couper "car elles libèrent leurs oeufs et se répandent. C'est encore pire". Il faut donc être bien équipé pour pouvoir éliminer du lagon ces étoiles de mer pourtant jolies.


Après le ramassage dans les sacs fournis par la Sodifram, les acanthasters ont été enfouies par les soins du GSMA. Rappelons que c'est l'homme qui participe à la pullulation de ces étoiles de mer, qui peuvent ravager plusieurs kilomètres de récif par an, en détruisant ses principaux prédateurs dont le triton et le casque rouge, magnifiques coquillages aujourd'hui protégés et interdits de ramassage, et le napoléon, un gros poisson. La dernière opération de ce type remontait à 2001 et avait permis de ramasser des milliers de ces étoiles de mer qui auraient sinon détruit une bonne partie du récif corallien.


Commentaires